Currently browsing category

séances

Petite catin

C’est les bras chargés que je retrouve Monsieur dans le métro parisien. Cet après-midi, nous devons retrouver un lecteur et ensuite, aller faire faire ensemble ma cagoule latex sur-mesure.

La porte ouverte

La porte s’ouvre une nouvelle fois devant moi… Elle s’ouvre sur mes désirs, mes envies, mes plaisirs. Les plus durs, les plus …

Marquée

J’arrive, je sonne, je monte les escaliers avant de toquer à l’entrée. J’entends un bruit de talons s’approcher avant que la porte ne s’ouvre. Je comprends sans effort qu’il s’agit de sa soumise.

Fouettée

J’arrivais un peu stressée, curieuse et inquiète du sort qu’il comptait me réserver ce jour-là. N est quelqu’un d’assez mystérieux avec moi, je n’ai donc que mon imaginaire pour tantôt me rassurer, tantôt m’effrayer lorsque je le retrouve…

Daddy’s girl

Je lui souris, la sucette entre les dents. Il me retire ma veste et mon sac de voyage, puis, me demande aussitôt de me mettre à genoux. Ses gestes sont calmes, assurés et très doux. Tandis que moi, je donne l’image d’une petite souris piégée dans sa cage.

Électrostimulée

J’arrivais devant leur pavillon en voiture tout en sachant déjà que la soirée allait être spéciale. De toute façon, une soirée avec ce couple, c’est toujours un peu spécial ; comme hors du temps. On baise, on mélange nos corps, tous nos fluides et c’est toujours aussi bon à chaque fois.

Candaulisme

Ce jour-là, je devais rejoindre William à la gare pour passer quelques jours avec lui, chez moi. C’était déjà une première pour nous deux, sans compter que sur le chemin du retour, nous avions une seconde première fois à vivre dont nous nous réjouissions d’avance.

Fistée

Je pianotais sur mon portable, allongée sur le ventre au milieu du salon, les pieds en l’air jambes croisées. Telle une lolita sur sa pelouse d’été, dans mon élément, je faisais du teasing à William qui s’impatientait dans le tram, sur le trajet pour venir me rejoindre. J’envoyais quelques photos des plus suggestives en guise d’avant-goût. J’étais impatiente de le retrouver.

Soirée décomplexée

“Ses mains bien en prise dans ma chevelure, il s’évertuait à faire de vifs va-et-vient tout au fond de ma gorge sans le moindre ménagement à mon propos. J’adore vraiment ça, lui aussi. Je me sens là si chienne, c’est avilissant et ça m’excite toujours au plus haut point.”

M’apprivoiser

Son esprit ne contrôle plus rien lorsque je suis dans la pièce. Mon sex-appeal sur lui dépasse tout, et ça biaise cruellement son jugement à mon égard, je finis par en rire intérieurement.