Sortir du silence

Après un long mois sans vous écrire, me voici de nouveau en train de caresser les touches de mon clavier, à mon plus grand plaisir. Il m’a semblé important de faire une pause avec le blog. Je me suis retirée et j’ai quelque peu abandonné Clarisse Calliopé pour me ressourcer, sans disparaitre pour autant.

Interdépendance

Très régulièrement je lis et j’entends cette petite affirmative délicate qui revient à dire que dans le fond, c’est toujours la soumise qui possède le vrai pouvoir dans la relation BDSM. Certains vous dirons que oui, d’autres que non… Et moi, je me pose des questions. Aujourd’hui, c’est à vous que je décide de les poser. J’aimerais réussir dans ce petit article à réveiller une certaine réflexion éthique à ce sujet, parce que je crois que tout n’est pas si évident que ça.

Dessinée dans NéonMag

Ce dimanche je vous propose un article hors du commun. Ayant reçu l’autorisation du magazine Néon et du dessinateur Monsieur Q, je …

Trouver sa soumise

Étant de nouveau disons… Seule, pour ne pas dire « sans collier » puisque ce n’est pas le cas, j’ai fait le choix de redevenir anonyme et d’écumer à nouveau les salons de discussions BDSM, comme il y a plus de deux ans, avant de rencontrer mon Maître. J’en avais envie, je voulais redevenir la femme soumise avant d’être Clarisse.

Soirée résillée

Après une semaine tumultueuse et déchirante ou mon Maître s’est évertué de supplique en supplique pour me rencontrer à nouveau, une nouvelle rencontre avec Aur et MrDante était vraiment la bienvenue pour moi. Pour panser les blessures toutes fraîches de cette semaine des plus merdique. Ne plus penser à ça, et se retrouver une fois encore pour baiser ensemble avec élégance en partageant tous les trois notre excitation et notre plaisir sexuel respectif.

Le protocole

Voilà un sujet qui ne cessera jamais de faire couler beaucoup d’encre dans notre monde qu’est celui du BDSM.
Voici mon regard personnel à ce sujet…

Les cordes

Après avoir découvert les cordes brièvement lors de ma dernière rencontre avec MrDante et Aur, j’étais désireuse d’en vivre davantage. Les cordes m’ont laissé un souvenir si étrange, si attirant. J’étais comme hypnotisée, chaque nuit, je me rêvais ligotée et contrainte entre de longues cordes de chanvre. Cet art pour lequel je n’avais pas la moindre accroche à l’origine sauf ma curiosité était loin de me faire croire qu’un jour j’en deviendrai accro.