Fantasmes

C’est décidé : 2017 sera pour moi l’accomplissement de tous mes fantasmes. Tout du moins pour ceux qui sont réalisables. Aujourd’hui, je suis une femme libre et je crois que c’est l’occasion d’en profiter pleinement ! Seulement, le sexe, c’est bien, mais seule ça l’est beaucoup moins.

Aujourd’hui, je ne veux plus qu’on refrène mes envies. Jadis, j’ai agi par soumission et pour mon épanouissement le plus total. Me contraindre sexuellement pour mon Maître était mon désir le plus fort. Mon seul plaisir, c’était le sien. Cette fois, tout est différent puisqu’il n’est plus là.

Aussi, je crois que je n’ai ni la prédisposition psychique, ni eu l’opportunité jusqu’alors de rencontrer une personne qui à mes yeux méritait qu’une nouvelle fois, je me donne à lui/elle. Peut-être qu’avec le temps, je serais plus sensible à ce genre de projection, et peut-être trouverais-je quelqu’un a mes yeux d’assez admirable, assez à la hauteur pour « mériter » et obtenir mon abnégation de soumise à nouveau. Pour l’heure, je ne connais que des gens restrictifs qui ne me veulent que pour eux et qui n’ont pas saisi mon réel besoin actuel. Quand j’en aurai assez et que j’aurais fait le tour de tout ce que je ne peux pas vivre avec un dominant, alors peut-être, je me tournerai vers eux, même si je déplore qu’un consensus entre les deux ne soit pas possible. C’est ainsi… Peut-être n’ai-je pas encore rencontré la bonne personne, si tant est qu’elle existe…

Pour l’heure, je suis vraiment très loin de tout ça. Je ne suis pas quelqu’un d’autre, j’ai toujours le même tempérament, le même caractère, la même façon de baiser, sauf que je ne suis la soumise de personne. Et prétentieux celui qui daignera s’imaginer me posséder en mettant le grappin sur moi : me baiser ne veut pas dire obtenir ma soumission et tout ce qui peut en découler de plus beau, de plus fort. Je reste globalement soumise et docile, mais si je dis non, c’est non, et si je refuse un ordre, c’est normal. Malgré tout, je sais que je suis prête à mettre en place le plus chaleureux des climats pour le bon déroulement de mes rencontres à venir. Simplement, je n’aurais pas peur de me rebeller si nécessaire !

Parti de tous ces constats, j’exprime désormais le désir irrépressible de vivre tout ce que j’ai mis en sourdine ces dernières années. Mon deuil fait, une fois la page tournée, c’est tout ce désir refoulé que je prends en plein visage, et je dois dire que cette fois enfin, ce que je ressens vis-à-vis de ma « nouvelle » sexualité n’est pas déplaisant. C’est un peu comme un lot de consolation que je reçois avec grand plaisir !!

N’ayant eu la possibilité de le vivre avec mon Maître, il est temps pour moi de m’y atteler seule, et pour ce qui est de la détermination, ça croyez-moi, j’en ai à revendre : je vais beaucoup mieux je crois. Le plus dur est derrière moi, j’ai délaissé tout ce qui me tirait vers le bas, j’ai eu ce courage, cette force et grand bien m’en fait désormais !

Alors voilà, pour avancer dans ma démarche cette fois, je dois trouver des partenaires, si ce n’est plutôt des « complices ». Vous pourriez me dire que ce n’est pas ce qui manque, que je ne devrais pas me faire de soucis, mais je crois plutôt que les choses sont un peu plus délicates que ça… Je m’explique…

Premièrement ; je ne suis pas libertine. Je ne me qualifie pas ainsi puisque mon objectif n’étant pas d’accumuler les conquêtes. Le « one shot » et l’instantané compulsif n’est absolument pas fait pour moi. J’aime prendre le temps et tisser des liens. Je serais bien heureuse de rencontrer en un seul homme tout ce que j’adorerais y voir en termes de partenaire sexuel. Quoi qu’il en soit, un homme même parfait en tous points ne sera jamais une femme : premier problème. Car j’aimerais autant vivre ma sexualité au féminin qu’avec des hommes. Je suis une bisexuelle assumée, j’ai besoin d’homme et de femme dans ma sexualité. En tout cas, je ne suis pas prête à me priver ni de l’un, ni de l’autre.

J’ai un idéal bien entendu, qui n’est pas synonyme non plus de perfection, nous sommes bien d’accord, mais je préfère rester la tête sur les épaules et me dire qu’il me faudra plusieurs complice/amis/amours/amants dans ma vie.

J’outrepasserai sur l’aspect sentimental de ma recherche en partant du principe que ma vie parallèle s’en charge déjà très bien. Voilà la raison première qui justifie que la jalousie avec moi n’est pas possible, puisque je vais faire la différence entre les séances/ le sexe/ le BDSM et ma vie de femme célibataire en quête d’amour et de parentalité. Je ne m’étendrais pas sur ce sujet, car trop délicat d’une part, n’ayant rien à faire ici d’autre part. Même si l’on peut toujours rêver d’un monde merveilleux ou mon amant deviendrai mon amour et que nous vivions heureux avec beaucoup d’enfants, bla bla bla.

Bref, vous l’aurez bien compris, cet article se dessine comme une annonce, un appel à candidature.

Rencontrer une personne…

Je ne cherche pas un Maître, ni un amoureux, plutôt un complice : homme ou femme d’ailleurs. Quelqu’un qui me ressemble, mais qui a les épaules pour « assumer » une fille comme moi. Quelqu’un qui comprend mes envies, mes désirs ; qui m’aide et qui m’encourage. Il est fondamental que cette personne soit discrète et réfléchie, humble et sérieuse. Ce sont des critères non-négociables, et à celui qui ferait semblant : qu’il /elle sache bien que c’est inutile. J’ai suffisamment d’expérience pour savoir qu’il n’est pas possible d’être quelqu’un de différent que celui que l’on est. J’ai déjà lamentablement échoué lorsque j’ai essayé de convertir des hommes en dominant, ces choses-là ne s’inventent pas, c’est en nous ou ça ne l’est pas : sinon il s’agit de jouer un rôle et ça, ça ne m’intéresse pas.

Je n’ai que faire de son « statut » sentimental, tout ce qui comptera, c’est son honnêteté et sa disponibilité. Tout cela est assez ridicule à écrire parce que j’essaie de faire des cases pour vous expliquer dans laquelle pourrait se trouver la personne que je recherche, alors que c’est beaucoup subtil que ça. Ce qu’il serait plus juste de dire, c’est que le seul argument ici qui ai vraiment du poids, c’est le dialogue et le « feeling » entre nous. Malgré tout il y a des choses que je tiens à dire pour orienter un peu et affiner ma recherche. Je suis convaincue que ce type de rencontre, comme toutes les rencontres ne se font pas sur catalogue, mais ces derniers mois, ces dernières années, j’ai tellement cloisonné mon regard qu’aujourd’hui, je ne connais personne autour de moi sur qui je pourrais projeter mes envies, mes désirs.

Je n’ai que faire de son apparence physique non plus, pour moi l’important est au-delà. Pour ce qui est de son âge, c’est exactement pareil. Les kilomètres qui nous séparent aussi (il n’y a que la disponibilité qui compte encore une fois, et le budget malgré tout)
Zéro restriction, la plus grande liberté possible, juste que l’on prenne soin l’un de l’autre. Avec un rapport D/s fondamental le plus marqué possible, et une attirance manifeste pour le SM.
Je rêve de quelqu’un qui pourrait me permettre tout ce que je ne peux me permettre seule, tout ce qu’il m’est inaccessible aujourd’hui tout en me disant que pour lui/elle, c’est exactement pareil. Quelqu’un avec qui je peux partager, baiser et m’épanouir sexuellement au moins.

Par rapport à ma vie de blogueuse, je recherche un photographe plus ou moins aguerri et qui n’ai pas peur de vivre avec moi des choses que je pourrais afficher ici. S’il était lui aussi écrivain et désireux de s’investir dans le blog, je serais d’autant plus ravie. J’ai envie de faire de la place dans ma vie à cette personne autant qu’elle pourra m’en faire dans la sienne.

Concernant mes fantasmes, c’est différent…

Là, il est plus simple pour moi d’énoncer, voici donc la liste de certains de mes fantasmes actuels. C’est en perpétuelle évolution, bien entendu et ce n’est pas exhaustif non plus. Les fantasmes que j’énonce ici sont ceux pour lesquels je recherche des participants que je ne connaisse pas déjà. La liste n’a pas d’ordre d’importance.

  •  Rencontrer un homme mature.

Oui ! J’aimerais beaucoup rencontrer un homme âgé, qui dépasse disons la soixantaine. Un homme qui soit plutôt « sage » à qui je ne me soumettrai pas. J’imagine quelque chose de plutôt doux. À voir et à discuter si je rencontre quelqu’un qui pourrait correspondre.

  •  Pluralité féminine

Participer à une soirée entre femmes. Qu’elles soient plus ou moins expertes, ni soumises ni dominantes. Sachant que j’ai un sérieux faible pour les femmes rondes ;) À trois, quatre au maximum. J’imagine quelques heures de tendresse, de mélangisme, de moiteur et de gémissements féminin. Un moment très sensuel pour faire bref.

  • Gang-bang humiliant

Sous la plus stricte gérance : me faire prendre par un grand nombre d’hommes (devant un public pourquoi pas) et finir totalement crépie (avec un final uro?). Quelque chose de dépersonnalisé, de très brutal et d’humiliant. N’être qu’un corps, des trous.

  • Aller dans un club

Être totalement anonyme et visiter un club dans une soirée BDSM. Pouvoir participer à des évènements avec mon « complice » en tant que voyeuse ébahie. Mes fantasmes ne sont pas tous grandioses comme vous pouvez le voir. C’est quelque chose que je n’ai jamais fait et pourtant que j’adorerais. Sans participer au contraire, juste m’imprégner de l’ambiance, découvrir sans me mettre en avant d’aucune sorte. Seulement pour ça, j’ai besoin d’accompagnement.

  • Les scénarios indécents

Je reste ouverte et me mets volontiers au service des couples et des femmes/hommes seul(e)s, si tant est qu’ils/elles ont un vrai projet avec eux. Je serais ravie d’être la surprise pour une soirée d’un couple, aider à réaliser le fantasme d’un autre, sur fond de BDSM, de contrainte, de sadomasochisme ou quoi que ce soit d’autre. Être la soumise d’un soir, l’objet sexuel, etc. J’aimerais pouvoir contribuer à réaliser le fantasme des autres si tant est que leurs projets m’intéressent !

Pour ce faire, si vous êtes tenté par l’une de ces propositions, c’est très simple, il suffit de m’écrire par mail à cette adresse : clarisse-calliope@soumise-blog.com ou de me contacter via n’importe quel réseau social.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *