L’intimité retrouvée

Bonjour à vous chers lecteurs, ravie de vous retrouver =)

Un petit billet, rapide et léger pour reprendre un lien avec le blog tout en douceur. Ma vie change considérablement depuis plus d’un an et c’est parfois complexe de conserver ses marques lorsque tout est en perpétuelle évolution comme c’est le cas pour moi en ce moment.

Qu’il est bon de souffrir…

Mais qu’il l’est tout autant d’apprendre l’amour, la tendresse et la délicatesse.


Mon Maître, aujourd’hui, m’éduque à ses envies et m’apprend à redécouvrir mon corps, à en prendre soin, à désirer la caresse autant que la morsure. Ne plus me maltraiter, ne plus penser qu’il est normal pour moi de souffrir, physiquement ou mentalement.


Il m’éduque à l’amour, la patience, la douceur. Il n’enlève cependant en rien à mon désir irrépressible de BDSM, de douleur, de cruauté, de souffrance et de sévices. Je suis séduite à l’idée d’avoir toute la vie devant nous pour construire notre couple fort et solide et d’apprivoiser le BDSM de la base jusqu’à aussi loin que le destin nous permette d’aller.


Aujourd’hui, nous ne sommes donc qu’aux prémices de notre relation. Nous avons tout repris à zéro. Nous ne sommes que des « novices » l’un envers l’autre. Deux êtres qui s’apprivoisent pour se donner toutes les possibilités d’être heureux ensemble. J’apprends à être la femme de cet homme, à recevoir son amour et sa présence à mes côtés comme jamais un homme n’avait eu cette présence avant lui.


N’avoir d’yeux que pour lui

C’est une sensation que je ne pensais plus ressentir un jour. Cet homme, c’est mon plus beau cadeau de la vie, du hasard, du destin. Sa présence est puissante et douce à la fois, son omniprésence à chaque instant de ma vie, dans les choses du quotidien les plus insignifiantes soient elles comme les plus grandes et importantes.


Malgré tout, rien n’est simple. C’est un homme absent, que je ne vois que trop rarement. Je souffre de l’attendre et aujourd’hui, c’est un véritable déchirement pour moi de voir passer chaque journée sans le voir, le sentir, le toucher, l’entendre.


L’avenir et rempli de promesse, j’espère de tout mon cœur qu’il saura tenir les siennes et que bientôt, je pourrais vous narrer les nouvelles séances BDSM qu’il me fera vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *