Lettre ouverte à A.

ecriture-de-nouvelles-1122 (2)

Voila quelques jours que je pense à toi, A…  Et tout cette réflexion m’a donné l’idée de te faire cette petite surprise: un article en ton honneur. J’en avais envie et je crois aussi que ça va te faire plaisir 😉 Toi, mon amie la plus proche, ma douce, ma belle, ma première, “A”

Je te sais petite fouine et curieuse, et je souris déjà à l’idée que je me fais de ta tête lorsque par le plus grand des hasard tu vas lire ces quelques lignes que je t’adresse !

Tu sais, je me rappellerais toujours de ce fameux soir ou je vous ai rejoins toi et ton copain pour toucher du bout des doigts quelque chose que j’aurais fantasmé pendant tant d’années sans jamais l’assumer. Vous m’avez tous les deux ouverte à des plaisirs fabuleux, et depuis j’arbore mes fantasmes lesbiens avec ferveur et enthousiasme. Aujourd’hui je vous en remercie !

Je n’oublierais jamais la douceur de tes doigts sur moi, l’odeur de ta peau et le gout de ta bouche. Je me souviens parfaitement ce fameux jour ou je me suis jetée sur toi par pulsion et à quel point à l’intérieur c’était l’explosion ! Je me suis laissée transportée au creux de ta poitrine par un élan de tendresse et de féminité. Je t’ai littéralement consommé sans aucune modération, et j’en tire encore aujourd’hui une grande délectation.

Je n’oublierais pas non plus toutes nos soirées ensemble, nos moments de partage et d’amitié. L’écrire me fait beaucoup de bien parce que tout ça me ramène à des souvenirs si agréables, c’est en cela que j’adore y repenser.

Grâce à cette proximité entre nous, j’ai réussi à me confier, à avouer mes penchants sans craindre ni la critique, ni l’abandon. Toi A., la seule femme de mon entourage qui ne sache qui se cache derrière Clarisse. Tu m’a récemment confié que tu aimais mes écrits; tu n’imagines pas à quelle point ce que tu m’as dit m’a fait plaisir =) Ton avis à beaucoup de valeur à mes yeux et t’entendre dire des choses pareilles me donne un élan incroyable, tu vois, j’arrive même à séduire les femmes avec ce que j’écris, toi la première.

Pour-une-femme-Diane-Kurys-EuropaCorp

Je sais que je vous ai plus ou moins abandonné tous les deux mais les sentiments que j’ai pour vous reste intactes et perdurerons, mais je sais que jamais vous n’en douterez. J’ai une chance incroyable de vous avoir rencontré tous les deux, d’autant plus aujourd’hui car je garde en vous des amis sincères, proches, fidèles, discrets et à l’écoute. Cela me fait du bien de pouvoir parler à quelqu’un de vive voix de ma relation actuelle, de mes pratiques sans jugement et sans crainte. Vous avez compris l’importance pour moi que de vivre cette aventure avec mon Maître, à quel point j’attendais ça, et combien j’en avais besoin.

Je constate que le libertinage de nos jours n’est pour la plupart que de la consommation boulimique de cul, du marchandage de pièce de viande, alors je te regrette tu sais, c’est une certitude. Pour l’heure ce que j’espère avant tout c’est que tu puisses de nouveau rencontrer une femme pour vos jeux tous les deux.

Raisonne encore dans ma tête l’écho flatteur bien que douloureux de certains de tes mots lorsque je t’ai annoncé que je n’étais plus “disponible”. Le fameux “C’est toi ou personne d’autre” lorsque j’essayais de te convaincre que tu rencontrerais dans le futur d’autres femmes très bien elles aussi. Tu n’avais pas l’air convaincue du tout et maintenant c’est moi qui suis triste de savoir que tu cherches à rencontrer quelqu’une d’autre et que la prochaine fois, ce ne sera plus moi… Je ressens même une pointe de jalousie je dois bien le reconnaître…

Bref, tout ça pour dire que je suis vraiment heureuse de vous avoir tous les deux dans ma vie et j’aimerais montrer aussi qu’il est possible dans le libertinage de vivre de belles relations, de qualité. Merci d’être là pour moi.

Voila ces quelques mots, tout ce que par pudeur je n’arriverais pas à te dire en face.

Bien à toi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *