Ma relation avec lui

J’ai rencontré quelqu’un qui me correspond, qui tout comme moi, à l’esprit perverti par des attirances sexuelles hors du commun, qui recherche l’intensité de la relation profonde, durable je l’espère mais surtout sincère. Les histoires de surface sont pour moi sans aucune sorte d’intérêt. Histoires vanille, sans lendemain, j’ai l’impression d’avoir même sans signer de contrat, fait une croix définitive sur ce genre de relation d’ennui passées, à défaut d’avoir rencontrer un Maitre digne de ce nom. L’homme que j’ai rencontré aime m’avoir sous sa coupe autant que j’aime me soumettre à lui. La toute première nuit que nous avions passée ensemble m’a dès le départ ouvert des portes, m’a littéralement libéré. Mes pulsions avouées, je m’ouvrais à Monsieur, et la suite n’en à été que des perpétuelles évolutions, des portes qui s’ouvrent, des corps qui s’assume et jouissent d’un plaisir sans limites et des psychés contentées et assouvies dans leurs attentes.

Je suis bien à cet instant de la relation, je ne m’en rendrais compte qu’après coup mais je suis comme un bouton de rose qui s’ouvre délicatement à l’aurore de ses grands jours de plaisir intense. L’inconnu m’attirait alors au tout début de notre relation, je n’ai fait que prendre tout ce qui se présentait à moi, le temps que j’ai attendu que tout cela m’arrive m’a rendu d’une appétence sans limite, je bois ses paroles, et j’en oublie de savourer, relire nos mails et nos messages pour m’inspirer à la rédaction de cet article me fait prendre conscience et m’apporte un feedback sur notre relation, je revis tout d’un œil extérieur, et grandis par la relation que je mène désormais avec Lui.

WIN_20150323_172838 (2)

Encore je vibre lorsque je relis nos échanges, sa considération pour moi à toujours été juste, car elle est tout à fait adaptée a moi, je ressent ses actes et ses paroles avec les sens d’un corps brûlant empreint d’une excitation hors du commun. D’une façon très agile et très remarquablement intelligente, il sait manipuler mon corps pour en obtenir tout ce qu’il désir (indirectement mon plaisir), et met toujours le doigt sur le point nerveux exacte de mon corps, de ma psyché, et se joue avec énormément de plaisir et de gratification du faite qu’il puisse d’un mouvement bien appuyé du pouce, me porté hors du temps, et m’accompagner si délicieusement dans l’orgasme.

Je n’ai de cesse de lui dire que Monsieur est pour moi un homme bon, car il sauve l’âme honteuse de ses attirance et de ses vices la femelle sans valeur que je suis. Il travail pour ma cause et je ne peu lui en être que redevable. Redresser une jeune femme telle que moi, lui faire accepter ses déviances et la tirer toujours un peu plus vers son plaisir. L’éduquer, la soumettre et lui offrir la place qu’elle mérite. D’un point de vue général, Monsieur me tire toujours un peu plus vers le haut,  je m’assume un peu plus, même beaucoup plus physiquement, j’assume mes désirs et mes penchants, j’apprends à me confier sur mes excitations les plus honteuse et secrète, comme jamais je ne l’ai fait avec personne. Aussi il m’élève sur tous les plans, me rend plus belle, me remet en question sur mes idées cloisonnées et fermées, suscite mon regard critique, etc. De plus si je devais être totalement honnête, je dois bien avouer qu’une partie du mystère réside là: je suis particulièrement admirative de mon Maître, je trouve cet homme sincèrement louable, là il ne s’agît vraiment plus d’un rôle, une pensées lié à ma relation sexuelle, et je ne joue pas sur ces sentiments là, je voue une sorte de culte inconscient pour Monsieur, et vois en lui un homme empreint de beaucoup de savoir, de connaissance, de maturité et profondément humble qui plus est. Même si je suis encore loin de le connaître parfaitement,  j’ai néanmoins beaucoup de mal à lui trouver des défauts,  et je suis persuadée qu’il ne s’agît pas là du regard biaisé d’une soumise qui se veut faussement « lèche bottes », j’aurai parfaitement pu penser cela de cet homme sans qu’il ai été mon Maître.

New Imagev

J’ai conscience de vivre une relation que l’on juge assez incroyable et d’avoir une éducation complète et rapide d’évolution. Visiblement, pour certains de mes lecteurs, aux idées assez fermées (paradoxal pour des habitués du milieu vous me direz, oui j’avoue c’est assez ironique) la relation que j’entretien avec mon Maître leurs semble assez « irréaliste » et suscite parfois le doute et rend certaines âmes assez peu recommandable septique. Mais la seul réflexion (constructive) que je pourrai tiré personnellement si j’étais l’œil extérieur face à mon récit, c’est qu’il y à du potentiel partout, et que si (et seulement si) des Maître seul véritablement à l’écoute et des Soumise en face docile et offerte se rencontrent, la relation que je vie est à leurs portée! Et je suis la première à encourager chacun de mes lecteur à persévérer en ce sens. Effectivement, je n’apprend rien à personne en constatant que beaucoup trop d’hommes qui se prétendent Maître mais qui ne sont en réalité qu’imbu et égoïstement maltraitant et irrespectueux, et d’autre part des prétendues soumises qui sont en mal de sensations qui après avoir lu les 50 nuances de Grey cherchent seulement un peu d’exotisme sur la toile sans jamais aboutir… Je tiens à dire donc que dans le fond, il y à des personnes qui sont en mal de soumission, de domination, réellement, et que rien n’est trop irréaliste ou idéalisé que de vouloir et désirer vivre une relation similaire à la mienne. Et je reste persuadée également que nombre de couple BDSM vivent des moments égaux aux miens si ce n’est bien meilleurs sauf qu’eux gardent ses instants précieusement pour eux, sans l’exhiber sur le net contrairement à moi.

Si pour l’heure, ce que je vie est si épanouissant pour moi, je pense que c’est surtout grâce au tempérament de mon Maître, à son charisme respectable, et à la justesse de son caractère envers moi. L’objectif premier pour lui est de se soulager par mon biais, je suis son objet sexuel, qu’il désir adapter à lui et entièrement dans le but d’obtenir un plaisir optimal. Je suis totalement dévouée à lui et je sui ici simplement dans l’objectif de le satisfaire de la meilleure façon qu’il me soit possible de le faire. La seule « chance » que je puisse avoir avec mon Maître c’est que son plaisir passe aussi par le mien, ce qui aurai pu ne pas être le cas. Même si pour m’ouvrir il est nécessaire de m’épanouir, je ressent bien la différence dans sa motivation. Sa technique pour opérer est tout à fait adaptée à moi, technique qu’il à élaboré pour arriver à ses fins; m’ouvrir pour obtenir de moi le maximum. Tout le paradoxe est là, on peut alors se poser la question de savoir qui dans le fond à le plus de pouvoir l’un sur l’autre… N’étant moi même pas plus philosophe que la moyenne de mes 6 milliards de semblables, je ne saurais pas lancer le débat mais d’autres s’en sont très bien chargé à ma place. Monsieur me manipule, j’en ai parfaitement conscience après réflexion, mais ne m’en aperçoit aucunement au quotidien, je me sens simplement bien, dans le rapport que je désir et que j’obtiens, celui que mon Maître désir et m’offre, je suis moi même satisfaite dans la position que je tiens face à lui. Je suis soumise et totalement sienne, et j’aime beaucoup cela. Plus le temps passe et plus j’abandonne tout.Plus mes yeux se ferment lorsqu’il m’empoigne, plus je perds pied et me laisse porter par son courant, aussi fort, rapide et sensationnel soit il ! Pour faire bref, je vie une relation forte et intense, simplement ce qu’il me faut pour me rendre vivante et me permet d’exister, être heureuse et m’épanouir, de donner du sens à ma vie, une place, Ma place; à ses pieds.

14300995805671

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *