Munch and play

Un Munch and play ?

La définition du munch and play est toute simple. D’abord les Munch ; ce sont des rendez-vous autour du BDSM sans “pratique”, autrement dit, cela peut-être autour d’un café, d’un repas, d’un apéro. Les Munch and play sont dans le continuum : des Munchs où l’on pratique aussi le BDSM. Ils se déroulent dans des lieux beaucoup moins « tout public », en clubs, restaurants privatisés par exemple.

(En image, les photos du fameux munch and play de Chaux, au club « le carré blanc » )

Vous pouvez trouver facilement les Munchs proches de chez vous sur fetlife, mais aussi sur facebook.


Pour moi, ce sont des rendez-vous idéaux pour faire ses premiers pas dans le réel du BDSM. Je peux comprendre malgré tout que cela demande un peu de courage de se rendre à ce genre d’évènements, mais je pense pouvoir affirmer que vous y serez toujours très bien reçu tant que le respect mutuel est de mise.


Il me semble que beaucoup de personnes dans le BDSM ont du mal à sauter le pas, certains même n’ont pas idée qu’il existe ce genre de rencontre tout près de chez eux. Voilà l’une des raisons qui m’a poussé à faire cet article. Aussi, j’aimerais promouvoir ces évènements et encourager les participants et organisateurs dans leurs démarches. Notre communauté regorge de jolies initiatives et c’est une très bonne chose en soi.


Je vais donc en profiter pour parler un peu de ces fameux « munch and play » et vous démontrer par la même occasion que débutant ou habitué, curieux ou totalement kinky, tout le monde a sa place dans un Munch.

Mon expérience

Le hasard fait parfois bien les choses. Moi qui, par l’accumulation des déceptions et problématiques totalement personnelles m’étais résolue à ne plus sortir, je décidais de céder à nouveau à la tentation. J’avais peur pour des raisons toutes particulières, mais j’ai fini par comprendre que se refermer sur soi-même n’était vraiment pas la solution.


Ninon, une jeune femme que j’ai rencontré quelques fois, est très investie dans sa région. Elle m’invite à chacunes de ses soirées. Malheureusement, la distance est un problème pour moi … Récemment, coup de chance, je passais quelques jours dans sa région au bon timing. Je décidais alors de ne pas passer à côté de cette belle opportunité de participer à cette soirée.


Pour la première fois, je participais à un munch and play en club. Bien qu’un tantinet stressée, je me réjouissais à l’idée de pouvoir, même sans collier, participer à des « Ateliers » BDSM. Malgré tout, je n’aime pas trop l’idée de m’exhiber devant les foules, je préfère les tête-à-tête, en aparté, le charme et l’émotion intime des séances privées.


Nous avions tous rendez-vous dans un club privé, spécialement ouvert pour le munch. Un soir en semaine, à partir du début de soirée.


Je suis venue seule, avec, en guise de seul bagage, mon courage sous le bras. Nous étions une petite vingtaine, ce qui a permis une ambiance intime que j’ai beaucoup appréciée.


L’ambiance fut pour moi très plaisante. J’ai beaucoup aimé me balader d’un coin à l’autre, d’y voir un peu de cordes par ci, du fouet par-là, au rythme des gémissements et des cris dans l’éclairage tamisé du club.

 

Je suis accueillie par Ninon qui me présente rapidement, le contact avec les autres participant se fait tout naturellement.


J’en ai pris plein les yeux avec une belle démonstration de violet wand (objet dont je suis totalement amoureuse), et plus tard lors d’un moment de jeu de cire blanche éclairée au néon UV, ce qui était vraiment joli à voir !

Avec le temps, et la confiance instaurée, les barrières tombent petit à petit et je me lance à mon tour ; fouet, puis violet wand pour finir par un très bon moment dans les cordes en aparté. Torturée, je goutais une nouvelle fois à la roulette de wartenberg et découvrais avec délice ce que l’on appelle le knife play. De quoi réveiller mes envies les plus folles en matière de kidnapping.


J’ai apprécié cette soirée puisqu’elle m’a permis un petit retour au BDSM dans une période creuse et difficile émotionnellement. J’ai apprécié vivre cette soirée dans le sens ou elle m’a permis du BDSM « par procuration », et même de découvrir de nouvelles choses !

Aussi, selon moi, rien ne vaut les vraies rencontres, celles de la réalité, que ce soit pour simplement faire des connaissances, mais surtout rencontrer son/sa partenaire. Pour moi, les munchs sont des moments parfait pour ça.


Alors, je n’ai plus qu’à nous souhaiter, pourquoi pas, de se rencontrer vous et moi lors un munch 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *