J’suis pas normale…

image (2)imageFGGG

Il m’est déjà arrivé, lorsque je suis à genou devant mon Maître, la tête contre son pantalon, quand je me love contre lui en fermant les yeux comme un petite chatte, après m’être faite violement frappé, les larmes me montent et je chuchote alors « j’suis pas normale » comme un cri de détresse, une excuse, j’implore son pardon, sa tolérance à mon égard, je suis submergée d’un sentiment de honte profond et de mal-être manifeste. Souvent quand je me vois si humiliée et frappée dans nos moments ensemble, et quand je vois comme cela me plaît, qu’il faille aller aussi loin pour prendre du plaisir, alors cette pensée me viens… Je ne pensais pas en faire un article un jour mais je crois qu’aujourd’hui j’en exprime le besoin.

Voila pourquoi je me cache des autres, parce que j’ai honte ! Profondément honte… Mais j’ai honte de la personne que je suis, je n’ai pas honte de mon Maître, ni de ma relation, bien au contraire je suis fière, très fière, mais je n’aime pas la personne que je suis… J’aimerais tellement être comme tout le monde… Je suis pas normal, dans la « norme ». Moi qui m’évertue à toujours vouloir être la plus discrète possible, au quotidien les gens qui m’entourent vous diraient que je suis adorable, mais en réalité transparente, ce qui n’est pas un fardeau pour moi, mais mon caractère simplement.

J’ai une vie épanouie, j’ai des amis avec qui je suis beaucoup plus légère et débridée, mais comme une jeune de mon âge simplement, car si j’allais dire même rien qu’à ma meilleure amie que je prends mon pied en me faisant frapper et insulter de sale pute, je n’imagine pas du tout la scène, et je craindrais pour notre amitié si précieuse. Car on à beau vouloir assumer, se montrer en publique, cela ne change en rien le poids du regard des autres, et pour ceux qui arrivent à faire fi de ces regards si pesant puissent-ils être, lorsque se sont des gens sans importance à nos yeux cela doit être facile mais quand il s’agît des personnes qui sont « sage » d’esprit à mes yeux et qui comptent énormément pour nous ça doit avoir de l’impact, personnellement cela pourrais me dévaster.

Je sais que j’ai fait les bons choix dans la vie et j’ai tâché de m’entourer des personnes que j’estime être de bonnes personnes, et que ses personnes là je pense ne me tourneraient jamais le dos quoi qu’il arrive, mais je nourris tout de même cette crainte de les décevoir, car je suis la jeune fille X de ma vie publique, mais j’ai aussi clarisse au fond de moi, et ses deux femmes là sont à la fois si ressemblante par moments mais aussi si différente à d’autres. Je ne veut pas que les gens s’imaginent que je les ai trompé sur moi… et que j’ai pu montrer à quel point j’ai été si droite et si « normale » alors que dans le fond je suis tout sauf ça.

Je rationnalise tout dans ma vie, mais il y a bien une chose sur laquelle j’ai beaucoup de questions sans réponses, pourquoi j’aime tant la perversion, la douleur, pourquoi j’ai tant besoin de maltraitance et d’humiliation pour me sentir vivante ? J’aimerais tellement être vanille par moment, quand je vois mes amis, les couples vanille autour de moi, je les envie, et je ressent alors vraiment ma sexualité comme un handicap très pesant. Mon Maître gère cela du mieux qu’il le peut mais je reste convaincu quoi qu’il en dise que je ne suis pas quelqu’un de normale, après être dans la norme je le sais bien n’est pas un let motiv dans la vie, et ce serait bête de penser le contraire, mais pourtant, je  désirerais tellement pouvoir vivre ma sexualité comme mes amis, parler de ça ouvertement, sans rien leurs caché.

Je pense qu’un jour, j’aurais fait le chemin nécessaire pour m’assumer et peut être qui sais m’afficher ouvertement et sans crainte. J’ose y croire, mais on à tous le droit de rêver 😉 J’envie en attendant  tous ces gens qui assument leurs sexualité au grand jour et s’affichent sans complexes aucuns !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *