Test – Ecarteur buccal

20160211_134910ffsdvsdv 

Note globale
Visuel
Utilisation
efficacité
Rapport qualité/prix
Moyenne

Aujourd’hui, je vous parle d’un objet que j’adore vraiment. J’en découvrais très récemment l’usage lors de ma toute dernière séance. Il s’agit d’un écarteur buccal “asylum patient mouth” de la marque Topco Sales. Malgré sa présentation et son nom à la connotation très médicale et psychiatrique, que l’on nous propose comme un “objet de torture pour fou hystérique” qui pourrait au premier abord refroidir un peu, ce jouet est redoutable, d’autant plus qu’il nous propose finalement beaucoup d’amusements, pour un plaisir qui plus est partagé, puisqu’avec cet écarteur, tout le mon y trouve son compte, promis 😉

ecarteur-buccal-asylum-patient-mouth-asylum-1046794397_ML

Comme je le disait, d’un visuel assez spécial, surtout sur l’emballage, ce type de présentation pourrait en rebuter certains. Car effectivement, tout prête à penser que ce sex-toy et un objet de torture destiné à des patients psychiatriques. J’ai dépassé tout cela sans soucis pour ma part, mais je reste convaincu que la photo d’une jolie demoiselle le portant sans une tête de dépressive et les yeux totalement noirs de khôl, cela serait probablement plus vendeur. Cependant il ne s’agit que de son emballage, ce n’est donc pas d’une importance capitale.

Ce qui importe, c’est l’objet en lui même. On ne pourrait faire plus simple : un anneau de métal d’une largeur raisonnable (qui conviendrait à toutes les bouches) sur une sangle blanche en nylon. L’attache et réglable comme le système à trou des ceintures.

Cet écarteur se porte agréablement, car les deux côtés reliant l’anneaux au commissures est arrondi, rien ne vient donc directement traumatiser la bouche, et l’anneau peut ainsi bien s’insérer à l’intérieur de la bouche.

20160211_141015

Une fois portée c’était un vrai amusement pour nous. Ce toy me frustrait en me privant de parole, il me faisait baver également, c’était à la fois très humiliant mais tout cela réuni m’a beaucoup plu. De quoi punir et faire plaisir. Une fois bien en place, c’était l’objet parfait pour tenter une fellation hors du commun.

L’anneau resseré autour du membre bandé de mon Maître lui à procuré des sensations nouvelles qui ne lui ont vraiment pas déplu. Et contrairement à un anneau pénien par exemple le frottement des va et viens étaient assez appréciés par Monsieur. Pour ma part la pénétration forcée sans la possibilité de fermer la bouche, d’avoir un minimum de contrôle a décuplé mon plaisir. Pour une adepte de la fellation, cet outil est juste indispensable. Mon Maître à pu utiliser ma bouche comme si je n’étais qu’un objet de plaisir, et c’est aussi pour moi une source de plaisir, me faire utiliser dans la force et la contrainte : le plaisir était réellement partagé !

Et pour terminé cet essai, voici justement l’extrait de la séance dans laquelle j’ai pu m’essayer à cet écarteur buccale. L’article entier est ici.

Je lui présente ma dernière acquisition : un écarteur buccal. J’adore déjà cet objet. J’ai jeté mon dévolu sur cet écarteur il y a de ça quelques jours lorsque je l’ai commandé chez mon partenaire www.laboiteasexe.com. Il me l’installe aisément et me demande aussitôt de m’allonger sur le dos, la tête à l’envers, prête à le recevoir sans retenue, dans la position la plus ouverte et offerte qu’il soit, la seule dans laquelle il puisse me prendre la bouche sans aucune retenue. Je jubile intérieurement, j’ai si hâte qu’il me baise la bouche !  Il se lance alors dans un va et viens très intensif, très profond, avec des moments où je garde son membre totalement en moi et sur de longue période, j’étouffe rapidement, c’est si dingue ! Je suis en train de réaliser un vrai fantasme, j’adore cet écarteur. Et lorsque je me vois quand je le porte, j’ai l’air si chienne et offerte avec. J’aime beaucoup ça, et mon Maître également. Je bave comme jamais, c’est très humiliant, et c’est bien la première fois que cela m’arrive à ce point. L’instant devient bestial, je jubile d’autant plus. Après une longue défonce buccale, mon Maître s’empresse de faire le tour du lit et me tire par les jambes. Ma tête se ré-oxygène enfin ! Je bave toujours et pousse de drôles de gémissements. Je prends conscience que j’ai très envie de parler, ce truc dans ma bouche tend ma mâchoire et j’ai envie de raconter à mon Maître tout ce que je pense d’excellent au sujet de cet objet. C’est là que je me rends compte que je suis une vraie pipelette. Frustration ultime et pas des moindre que celle de me faire taire définitivement. Mon Maître en joue, il me pose alors quelques questions tandis qu’il frotte sa queue tout contre moi, tout contre ma cuisse. J’ai tellement envie de lui répondre et pourtant je n’ose tenter une réponse car trop handicapée pour réussi à sortir le moindre mot compréhensible de ma bouche. Mon Maître ri alors, il me retire ma petite culotte qu’il s’empresse de me coller au fond de la bouche avant de m’y avoir envoyé un crachat. C’est si dégradant, si bestial ! J’en redemande. Ma propre odeur me remplit les sens, très étonnement je prends conscience que c’est la première fois qu’une telle situation m’arrive. J’ai me sens si brutalisée, comme forcée et j’y prends un plaisir tout spécial, assez nouveau. Je me vois déjà dans son coffre de voiture, ligotée aux mains et aux chevilles, à hurler sans que personne ne puisse m’entendre !

Pour vous procurer ce sex-toy, c’est chez mon partenaire La boite à sexe. Vous pourriez y accéder directement avec ce lien : http://www.laboiteasexe.com/sm-fetish-bondage-liens/23321-ecarteur-buccal-asylum-patient-mouth-3702230000009.html

laboiteasexe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *